Cameroun – N’velle Zélande (2-1) : Le jeu et les notes des lionnes

Dans l’ensemble plusieurs lionnes indomptables ont rendu une copie plus que satisfaisante face à la Nouvelle Zélande. Elles avoisinent la note de 7 pour la plupart. Seule Nchout Ajara qui grâce à son doublé, truste en tête avec 8,5/10. En revanche, Gaëlle Enganamouit tire toujours le diable par la queue depuis le début du mondial.

Annette NGO NDOM (7/10) : Elle n’a pas eu à trop se déployer dans ce match, mais a su faire des arrêts où il le fallait. A l’image de ce coup de tête qu’elle sort du bout des gangs à 5 minutes de la fin qui aurait permis aux néo-zélandaises de tuer le match. C’est son match le plus appliqué du tournoi. Elle ne peut rien sur le but contre son camp de sa coéquipière en défense Awona.

Augustine EJANGUE (5/10) : Elle a remplacé au pied levé Falone Meffometou (malade). Très appliquée, Ejangue a su jouer au poste. Présente dans les duels, elle n’a en revanche pas été présente sur le plan offensif.

Marie-Aurèle AWONA (6/10) : Son retour dans le onze entrant a été plus que bénéfique pour la défense des lionnes. Son association avec Estelle Johnson a été solide. Les attaquantes de la Nouvelle Zélande ont du mal à se frayer un chemin. Seul point noir qui diminue légèrement sa note, son but contre son camp malencontreux qui a failli couter la qualification au Cameroun.

Estelle JOHNSON (7,5/10) : Une nouvelle fois magistrale ! C’est la meilleure recrue de ces quatre dernières années dans cette sélection.  Calme dans la tempête. Toujours dans les bons coups défensifs. La science du placement, et des interventions justes. Johnson sait clairement jouer les matchs de haut-niveau. On a du mal à croire qu’elle a déjà 30 ans.

Yvonne LEUKO (7/10) : C’est sa meilleure prestation depuis le début de la compétition. Et elle intervient dans un match couperet comme celui face à la Nouvelle Zélande. Yvonne n’a laissé aucun espace à son vis-à-vis. Présente dans les duels, mais aussi offensivement, c’est elle qui offre la passe décisive sur l’ouverture du score de Nchout Ajara à la 57ème minute de jeu.

Raïssa FEUDJIO (7/10) : On l’avait laissé sur une prestation de haut vol face à la Hollande, on l’a retrouvé encore plus performante jeudi dernier. Première rampe de lancement, Raïssa a donné le tempo. Généreuse dans l’effort. Elle a offert plusieurs ballons en profondeur à Aboudi Onguene et Michaela Abam. 

Grace NGOCK YANGO (6,5/10) : Toujours prompt à se battre pour récupérer les premiers ballons. Elle n’a pratiquement pas commis de faute dans ce match contrairement au match précédent. Assez précise dans ses passes et dans la relance. Elle n’a pas pu tirer au but cette fois.

Ajara NCHOUT (8,5/10) : C’est la classe ! Un doublé de toute beauté et pas des moindres. Des buts importants dans une rencontre fatidique pour les lionnes indomptables. Elle a su bien s’intégrer dans ce rôle de meneur de jeu. Elle a surtout pu corriger l’excès de zèle d’Aboudi Onguene. Prestation de qualité pour un retour dans le onze entrant (elle qui avait été gêné par une douleur et laisser sur le banc face à la Hollande). 

Gabrielle ABOUDI ONGUENE (6/10) : Sa note aurait été plus grande si la joueuse du CSKA Moscou  n’avait pas étalé son égoïsme. Elle s’est créée plusieurs opportunités mais à essayer de les jouer seule. Elle avait la balle de K.O après l’heure de jeu, mais encore une fois, elle a choisi le one man show. Mis à part ça, Aboudi Onguene a mis à mal les défenseures adverses pendant tout le match grâce à ses courses.

Michaela ABAM (6/10) : Elle a eu le cœur à l’ouvrage. Présente défensivement aux cotés de Leuko, et aussi offensivement avec ses passes toujours ajustées vers l’avant. Sur l’action d’Aboudi Onguene qui avait l’opportunité de tuer le match, elle aurait pu en profiter pour inscrire son 1er but du tournoi. Ce sera surement partie remise. Elle s’installe de plus en plus dans les onze entrants camerounais.

Gaëlle ENGANAMOUIT (3/10) : 54 minutes de jeu, mais toujours rien. On attend toujours l’étincelle tant attendu. Toutes ses tentatives hors de la surface sont vaines. Son remplacement par Takounda était plus que logique.

Alexandra TAKOUNDA (5,5/10) : Bonne entrée en matière pour la jeune buteuse de 18 ans d’Eclair FC de Sa’a. Pour ses débuts en Coupe du Monde Sénior, elle s’en est bien sortie. Elle a tiré deux fois au but et cadré une fois (tous dans la surface de réparation) en 363 minutes de jeu. On l’a vu tenté des choses, comme un retourné acrobatique. Elle sait se positionner où on l’attend, c’est-à-dire dans la surface de réparation. Un carton jaune écopé après l’heure de jeu diminue très légèrement sa note du match.

Thérèse Ninon ABENA (6 minutes de jeu) : Non noté, temps de jeu insuffisant.

Par Ernest M. Ouandié

Please follow and like us:

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résultats

Cameroun3:0Comores

Classement

Rang PaysPts
1Maroc11pts
2Cameroun11pts
3Malawi5pts
4Comore5pts