CAN 2019 : Le Bilan individuel des lions indomptables


Le Cameroun, on le sait, est déjà éliminé de la 32ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations (Battu par le Nigéria 3-2, au stade des huitièmes de finale). Votre Magazine profite de cette trêve avant les demi-finales pour faire le point sur les performances individuelles de chaque lion indomptable pendant cette compétition. Un cumul des notes pour en en ressortir la moyenne sur le nombre de matchs disputés ou le nombre de minutes jouées. Zambo Anguissa est sans aucun doute le meilleur élément de Clarence Seedorf sur cette CAN avec une moyenne de 5,8/10 sur l’ensemble de ses performances en 4 rencontres. Ils sont juste 4 joueurs y compris Zambo à avoir atteint ou dépassé la moyenne (5,00/10).

André Onana (4,6/10) : Il fait partie des joueurs qui ont disputé toutes les minutes de jeu avec les lions indomptables (360 minutes de jeu, soit 4 matchs complets). Auteur de quelques arrêts décisifs, il a toujours été au minimum à 5/10 sur ses matchs, sauf celui face au Nigéria où il a encaissé ses premiers buts du tournoi. Malheureusement, ça a déteint sur sa moyenne finale. Pour une première expérience en CAN, ce n’était pas mal.

Ambroise Oyongo (3,8/10) : Bilan négatif pour l’arrière gauche de Montpellier. Il a été moins en réussite qu’il y’a deux ans au Gabon. Pas souvent dans les bons coups défensifs, c’est offensivement en général qu’Oyongo a été moins tranchant pendant cette CAN. Comme Onana il a disputé toutes les minutes (360 minutes de jeu, soit 4 rencontres). On retiendra son centre contré qui emmène le but de Bahoken face à la Guinée-Bissau, et son carton jaune écopé face au Benin.

Michael Ngadeu (5,2/10) : C’est l’un des quatre meilleurs lions indomptables sur cette CAN. Certes il n’a pas eu la chance de marquer des buts comme il y’a deux ans au Gabon, mais il a assuré pendant le tournoi. Plus à l’aise, c’était le patron de la défense. A l’instar de ces interventions face à la Guinée-Bissau ou face au Ghana. Contre le Nigéria il aura sombré en seconde période comme le reste de l’équipe. Lui aussi n’a manqué aucune minute de jeu (360 min, 4 matchs, 1 carton jaune).

Yaya Banana (5,3/10) : Pour sa première CAN en sénior à 27 ans, le défenseur central du Panionios d’Athènes peut rougir de sa participation. Sur ses 3 matchs disputés, il n’a eu qu’un passage à vide contre le Nigéria. Mais pour le reste c’est un but de la tête sur corner (passe décisive de Toko-Ekambi) qui décante la situation face à la Guinée-Bissau. Il a disputé 270 minutes de jeu, aucun carton jaune.

Georges Mandjeck (5,1/10) : C’est le 4ème meilleur élève de Seedorf sur cette CAN à la surprise général. Tant le milieu défensif a été présent dans la récupération et en sentinelle devant la défensive. En posture de capitaine face au Ghana, il a été un peu emprunté (c’est son moins bon match de la CAN). Sa sortie face au Nigéria a été préjudiciable aux lions indomptables. Mandjeck a joué à 3 reprises, pour 242 minutes de temps de jeu (1 carton jaune écopé face au Nigéria).

Arnaud Djoum (4,7/10) : Il a été plus un second couteau de Seedorf au poste de milieu défensif sur ce tournoi. Moins fringuant qu’il y’a deux ans, Djoum a été moins performant. En témoigne ses notes sur les deux matchs disputés (5/10 face à la Guinée-Bissau, et 4,5/10 face au Benin). Il n’a disputé que 133 minutes dans cette Coupe d’Afrique des Nations. A 29 ans, Djoum perd de plus en plus de terrain dans cette équipe.

André-Franck Zambo-Anguissa (5,8/10) : C’est à coup sûr le meilleur camerounais sur cette CAN (comme en Coupe des Confédérations il y’a deux ans en Russie). Il a affiché de la maturité dans le jeu, il lui a manqué ce petit but ou des passes décisives pour rejoindre les meilleurs de cette CAN. Ses prestations face à la Guinée-Bissau et au Ghana lui ont valu le titre d’homme du match. Repositionné comme sentinelle au 3ème match de poule, il a un peu sombré. Sa non titularisation face au Nigéria a étonné plus d’un. Zambo a disputé 4 matchs (290 minutes de jeu) et reçu un carton jaune face au Benin.

Éric-Maxime Choupo-Moting (4,8/10) : Proche de la moyenne, il aura manqué au joueur du PSG de l’efficacité sur cette Coupe d’Afrique des Nations (A l’image de ses occases face à Mendes et Allagbe). Pour le reste rien à redire. La vista, contrôle du ballon, qualité technique, c’était lui le patron. Il aurait dû jouer véritablement ce rôle en sortant son équipe du pétrin. 275 minutes de jeu, pour 4 matchs et aucun but.

Karl Toko-Ekambi (3,7/10) : Avec l’absence de Vincent Aboubakar, il n’a pas répondu aux attentes. En dehors de sa passe décisive sur corner pour Yaya Banana (face à la Guinée-Bissau), on retiendra de l’attaquant de Villaréal beaucoup d’imprécisions, d’inefficacité devant le but. Il y’avait de la volonté, mais au haut niveau, ça ne suffit pas malheureusement. Une compétition à vite oublier. 245 minutes de jeu, 4 matchs, 0 but.

Christian Bassogog (4,5/10) : C’est la grosse déception coté camerounais. Après sa grosse CAN en 2017 et son titre de meilleur joueur, Bassogog se savait attendu en Egypte. Il fallait confirmer, ce qu’il n’a malheureusement pas pu faire. Le sociétaire du Henan Jianye (Chine) a été maladroit dans la plupart de ses matchs (277 minutes de jeu). On ne retiendra de lui que sa passe décisive sur le but égalisateur de Bahoken face au Nigéria en 8èmes de finale. Ses dribbles, ses fulgurances et courses étaient trop lisibles pour les adversaires qui avaient certainement étudié sa façon de jouer. Il n’a pas pu se réinventer.

Stéphane Bahoken (4,8/10) : Sur le plan comptable, c’est une excellente compétition pour l’Attaquant de 27 ans. 2 buts et une passe décisive, personne n’a fait mieux sur ce tournoi coté Camerounais. Avec moins de temps de jeu que les autres attaquants de l’équipe (Njié, Toko-Ekambi, Choupo-Moting), il a réussi à être efficace. Deux fois remplaçants lors des deux premiers matchs, il a fini titulaire (soit 4 matchs, 218 minutes de jeu).

Clinton Njié (3,8/10) : Une mauvaise CAN pour lui, pourtant sur le plan comptable il a fait mieux que sur ses deux premières CAN. Il a réussi à inscrire un but face au Nigéria, dans un match importantissime. Ca faisait longtemps qu’on avait plus vu cette envie chez le marseillais en sélection nationale. 228 minutes de jeu, 1 but, 0 passe décisive.

Pierre Kunde Malong (5,2/10) : Après des débuts ratés face au Ghana (8 minutes de jeu où il n’était pas dans le rythme du match), il a ébloui tout le monde par la suite. En témoigne son titre d’homme du match face au Benin. Seul hic, la précision dans ses tirs. Plusieurs fois le sociétaire de Mayence était bien placé, mais n’a pas cadré. Par contre, bonne précision dans le jeu long. C’est clairement l’avenir de l’équipe.

Collins Faï (3,8/10) : Lui aussi n’a pas répondu aux attentes. Suspendu lors du premier match, il a retrouvé sa place de titulaire sans pouvoir franchir un cap. Tout comme Oyongo, Faï n’a pas été bon dans ce tournoi. Il n’a terminé aucun match avec la moyenne. Toujours en dessous notamment sur le plan offensif où on ne retient pas grand-chose de lui. Le joueur du Standard de Liège doit soigner sa qualité de centres. Il a disputé 3 rencontres 225 minutes de jeu pour un carton jaune.

Dawa Tchakonté (non noté) : Il n’a disputé qu’un seul match dans cette CAN. 90 minutes de jeu face à la Guinée-Bissau en l’absence de Collins Fai au poste d’arrière droit (qui n’est pas son poste à la base). Il avait obtenu la note de 4/10. On avait retenu quand même des occasions de la tête (très bon gabarit de défenseur central, on devrait lui donner sa chance à ce poste).

Gaétan Bong (non noté) : Un seul match joué face au Ghana (74 minutes de jeu). Pas grand-chose à retenir de lui. Il avait obtenu 4/10 en posture de défenseur central (dans une défense à 3 de Seedorf).

Jean-Armel Kana-Biyik (non noté) : Pas de cumul pour lui avec son seul match face au Ghana (90 minutes de jeu). 3,5/10 de note face aux Black Stars. Il n’était clairement pas à son aise. D’où son retour sur le banc au match suivant.

Olivier Boumal (non noté) : Il est pourtant entré en jeu à deux reprises dans cette CAN. Mais son temps de jeu sur le match face à la Guinée-Bissau était trop court pour le noter, malgré son carton jaune. Face au Benin il a disputé 24 minutes en lieu et place de Djoum sans être performant (2,5/10).

Jacques Zoua (non noté) : C’est le 19ème joueur utilisé par Clarence Seedorf sur cette CAN. 3 minutes de jeu face au Nigéria, insuffisantes pour le noter.

Wilfried Kaptoum (pas utilisé) : Milieu de terrain

Fabrice Ondoa (pas utilisé) : 2ème Gardien de but

Idriss C. Kameni (pas utilisé) : 3ème gardien de but

Par Ernest M. Ouandié 000

Please follow and like us:

Résultats

Cameroun3:0Comores

Classement

PosTeamPWGDPts
100411
200211
30015
40005