Pays-Bas 3-1 Cameroun : Les Tops et les flops

Malgré la défaite des Lions Indomptables (1-3) face aux Pays-Bas ce samedi 15 juin 2019, à l’occasion de la deuxième journée de la phase de groupes de la Coupe du Monde de football féminin France 2019, plusieurs joueuses camerounaises ont tout de même pu sortir du lot. D’autres par contre ont été les principales artisanes de cette défaite qui pousse le Cameroun au bord du précipice.

Les Tops

Estelle Johnson

Dans l’axe de la défense camerounaise, elle a une nouvelle fois été impériale. Mais la stabilité qu’elle a autant que faire se peut tenter d’instaurer dans ce secteur névralgique a été à chaque fois galvaudée par Christine Manie et ses innombrables déchets. Du début jusqu’à la fin de la partie, elle a été limpide à la fois dans ses interventions et dans sa lecture du jeu. Associée à Marie Aurèle Awona, la défense camerounaise aurait présenté une bien meilleure copie que celle servie ce samedi après-midi.

Raissa Feudjio

Totalement à côté de la plaque lors du premier match, elle s’est nettement améliorée ce samedi dans un système plus offensif. Généreuse dans l’effort, elle a souvent fait preuve d’un excès d’engagement qui lui a coûté un carton jaune à la 67ème minute. Mais elle a surtout su trouver ses camarades dans la profondeur, comme sur cette passe millimétrée déposée dans la course de Gabrielle Aboudi Onguene pour l’égalisation à la 43ème minute. Contrairement au match face au Canada, Raissa Feudjio a gardé sa fraicheur jusqu’à la fin de la partie logiquement perdue par le Cameroun (1-3).

Gabrielle Aboudi Onguene

Au début de la rencontre, elle a montré un visage plutôt brouillon, confondant comme elle sait souvent le faire, vitesse et précipitation. Elle aurait pu ouvrir le score à la 22ème minute. Mais alors qu’elle avait fait l’essentiel en prenant le dessus sur la dernière défenseure hollandaise, elle tirait hors du cadre. Son jeu s’est bonifié au fil des minutes et l’on a pu apprécier le sang froid avec lequel elle a transformé une passe lumineuse de Raissa Feudjio à la 43ème minute. Servi en profondeur, elle se débarrassait  avec une grande facilité du marquage et ensuite du gardien avant de pousser de l’intérieur du pied gauche, le ballon au fond des filets. Après cette réalisation qui lui a permis de rendre hommage à Ghislaine Bebom, la technicienne de football camerounaise décédée dimanche dernier, Aboudi n’a pas relâché la pression. Elle est sans doute l’attaquante camerounaise qui a donné le plus du fil à retordre à la défense néerlandaise.

Les Flops

Christine Manie

Ce samedi après-midi face au Canada, elle a été plus un problème qu’une solution dans la défense camerounaise. Marquage approximatif, zéro sens de l’anticipation, lourdeur et approximation dans les relances. Son jeu s’est résumé en une succession de déchets et d’imprécisions. N’eut été la présence d’Estelle Johnson à ses côtés pour stabiliser le jeu dans cet axe central de la défense, le Cameroun aurait payé un plus lourd tribut. Depuis le premier match, elle a montré de très grands signes de fébrilité qui auraient pu interpeller le coach Alain Djeumfa. Mais tout porte à croire qu’elle fait partie des joueuses qui auraient bénéficié d’un titre foncier au sein de la sélection nationale féminine. Pourtant, Marie Aurèle Awona aurait constitué une excellente pièce de rechange.

Gaelle Enganamouit

Titularisée contre toute attente, Gaëlle Enganamouit n’aura pas créé la surprise qu’elle et son coach espéraient. Absente dans la profondeur, elle n’a jamais porté le  danger dans la défense hollandaise jusqu’à sa sortie à la 75ème minute, où elle cédait sa place à Henriette Akaba. Son utilisation à la pointe de l’attaque s’avère finalement être un gâchis dans un match où Djeumfa a préféré confier un rôle plus besogneux à Michaela Abam sur les couloirs alors que son efficacité dans l’axe est reconnue. Le manque de fraicheur physique de la joueuse, sans club depuis plusieurs mois n’est pas aussi passé inaperçu.

Géneviève Ngo Mbeleck

Titularisée au milieu de terrain, Géneviève Ngo Mbeleck n’a pas réalisé le match parfait qu’Alain Djeumfa espérait. Peu besogneuse, elle a fait la majeure partie de son match dans la moitié de terrain camerounaise. Si offensivement elle n’a pas apporté la satisfaction attendue, elle ne s’est pas montrée plus efficace sur le plan défensif. L’avertissement qu’elle a reçu à la 37ème minute à la suite d’une intervention rageuse sur une joueuse hollandaise illustre à suffisance l’absence de justesse qui a caractérisé son jeu. Son timide réveil vers la fin de la partie ne saurait gommer d’un trait, les multiples imperfections dont elle s’est rendue coupable, surtout en première mi-temps.

Please follow and like us:

Résultats

Cameroun3:0Comores

Classement

Rang PaysPts
1Maroc11pts
2Cameroun11pts
3Malawi5pts
4Comore5pts