Sanctions à têtes chercheuses : Comment la FECAFOOT veut distraire l’opinion !

En rendant publique il y a quelques jours, la décision de la suspension à vie de l’ancien président de la FECAFOOT, Tombi A Roko Sidiki de toute activité relative au football, les dirigeants de l’instance faitière du foot camerounais espèrent détourner l’attention autour de la débâcle des Lions Indomptables à la CAN Egypte 2019.

Tombi A Roko Sidiki banni à vie de toute activité relative au football. C’est la principale décision sortie des sessions des 3, 4, 18 et 25 mai 2019, des 6, 18, 25 et 27 juin 2019 et 03 juillet  2019, de la Commission d’Ethique de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT). L’ex patron du football camerounais a été reconnu coupable entre autres : d’octroi de crédits non remboursés et autres avantages indus aux personnels et autres membres du Comité exécutif de la FECAFOOT, de malversation dans la gestion des projets de construction des stades de Bafia, Sangmélima, Bamenda et Bangangte, de transformation d’un don de 6000 ballons offerts par l’équipementier PUMA , en un achat de ballons d’un montant de 79 millions de Francs CFA prélevé dans les caisses de la FECAFOOT, de conflit d’intérêts dans le cas d’octroi de certains marchés, d’usurpation de fonction, par la notification d’un marché après la prise de service du Comité de Normalisation… Il devra en plus de cette radiation à vie, s’acquitter d’une amende de  millions de Francs CFA.

Tombi A Roko Sidiki a été épinglé en même temps que plusieurs de ses ex collaborateurs, à l’instar de son ancien Directeur de cabinet Faustin Blaise Mbida Mbida, suspendu pour deux ans avec une amende d’un million de Francs CFA parce que reconnu coupable d’avoir bénéficié indument d’un crédit scolaire de 5 millions de Francs CFA, encore non remboursé et fait usage de fausses factures de photographe, pour encaisser  la somme de 5 130 000 Francs CFA. Gilles Abega Nguini reconnu coupable de : perception d’avantages indus pour une somme de 131 803 364 Francs CFA non justifiée, tenue irrégulière de la comptabilité et participation à certains manquements au Code d’Ethique reprochés à Monsieur Tombi A Roko, est suspendu de toute activité relative au football pour une durée de 5 ans et doit s’acquitter d’une amende de 10 millions de Francs CFA…

Les décisions de la Chambre d’Ethique dégagent cependant un curieux constat : certains accusés aujourd’hui en bons termes avec le nouvel exécutif de la FECAFOOT conduit par Seidou Mbombo Njoya ont été blanchis, à l’instar de William Ngatchou, le médecin des Lions Indomptables, mis hors de cause pour faits non établis. Certains noms auront même entretemps disparu de la liste, à l’instar de celui du Chef de protocole de la FECAFOOT, Etienne Tamo. Ce qui conforte les observateurs qui évoquent des sanctions à têtes chercheuses dans leur position. Il est évident aussi qu’en rendant publiques ces décisions à ce moment précis, l’objectif ne saurait être autre que de détourner l’attention sur la débâcle des Lions Indomptables à la CAN Egypte 2019, échec dans lequel, la responsabilité de la FECAFOOT, son exécutif et ses mentors est fortement établie. Seidou Njoya et les autres « commanditaires » ont sous-estimé la maturité du public camerounais. Ils comprendront certainement qu’ils en ont eu tort.

Socrate Kennedy

Please follow and like us:

Résultats

Cameroun3:0Comores

Classement

PosTeamPWGDPts
100411
200211
30015
40005