Yves Tchamadeu : « La non convocation de Franck Kom pour la CAN est la preuve qu’on a un sélectionneur qui ne fouille pas »

Le célèbre  consultant des émissions sportives de la télévision Canal 2 International commente les succès des Lions Indomptables Franck Kom et Joël Matip, respectivement en Ligue des Champions de la CAF et de l’UEFA.

Une fierté nationale

Le sacre de Franck Kom, c’est une fierté nationale. C’est toujours très important et très bien de voir les camerounais qui peuvent hisser très haut les couleurs de notre football via des performances au plus sommet des différents continents. On a Joël Matip du côté de l’Europe et on a Franck Kom en Afrique. Au-delà de l’argent et de tout ce qu’on peut gagner sur le plan numéraire, quand on gagne des trophées, il y a de la gloire, c’est une forme de reconnaissance et ça procure des émotions inestimables, incommensurables.

Malheureusement les performances remarquables de ces deux joueurs ne seront pas mises au service de notre football. Quand on voit des joueurs de cette trempe-là qui ne sont pas convoqués chez les Lions Indomptables pour des problèmes divers, on est assez déçus. Je pense que le Cameroun est le seul pays au monde qui peut se permettre d’avoir de tels talents reconnus ailleurs mais pas chez eux. Maintenant, après, on a toujours dénoncé cette incapacité à gérer les joueurs de talent dans notre sélection nationale.

La démonstration de Matip

Matip a fait une démonstration incroyable avec Liverpool. Vous savez, il n’a pas commencé titulaire cette saison… Il était sur le banc de touche mais après, ça n’a rien enlevé que les qualités mentales et les qualités intrinsèques du footballeur. Il a fait surface en Ligue des Champions en huitième de finale après la blessure de Lovren en huitième de finale face au Bayern de Munich. Il a fait un excellent match du côté de Munich et après c’est comme cela qu’il a gagné sa place de titulaire jusqu’à la finale où il a été meilleur joueur de son équipe avec une note de 8/10. C’est une grosse fierté mais après quand on voit ce que se permet de faire le Cameroun avec ce joueur-là, c’est vrai qu’on a les larmes aux yeux. Vous voyez qu’après le sacre, il n’a même pas eu le courage de brandir le drapeau du Cameroun pour célébrer ce moment inédit dans sa carrière de footballeur. Ça montre à quel niveau le mal peut être profond entre les dirigeants du football camerounais et lui. C’est un joueur qu’on ne présente plus, c’est un joueur de talent, c’est un des meilleurs défenseurs au monde. Il a un entraineur qui a su le manager, qui a su le gérer. Malgré le fait qu’il ait été sur le banc au départ, il a su démontrer à cet entraineur qu’il avait sa place dans cette défense… C’est un joueur doté d’énormes qualités, un faux lent qui a des qualités d’anticipation, de présence dans les duels. Il a des qualités qui pouvaient servir le Cameroun mais malheureusement, on l’a facilement perdu dans l’équipe nationale du Cameroun.

« Franck Kom a une grosse expérience »

Franck Kom, c’est vrai que c’est un joueur qui a flirté avec l’équipe nationale du Cameroun, qui a été à la CAN en 2015 en Guinée Equatoriale mais après, ça n’a pas suivi sur le plan des performances avec les Lions. Il a franchi tous les paliers avec le Cameroun : les espoirs, les A’… Il a joué une finale avec la Panthère du Ndé en 2009. C’est donc un joueur qui connait bien le football local, qui sait comment s’imprégner, qui a la rage, le caractère nécessaire pour être dans cette équipe du Cameroun. Il a été écarté de la sélection mais cela ne l’a pas empêché de continuer à travailler. Il a maintenant muri, il a 27 ans, il a une grosse expérience et a pu s’imposer au niveau du football tunisien. C’est un joueur dont on parle beaucoup en Afrique. Je me rappelle encore l’année dernière, lorsqu’il avait fait un sacré match en demi-finale de la Ligue des Champions en Angola, la presse angolaise était surprise de savoir qu’il n’était pas convoqué en équipe nationale du Cameroun alors qu’il a un profil dont le Cameroun a besoin. C’est un 6 pur, qui a la capacité d’être un bon baroudeur, un bon barreur, qui peut ressortir facilement la balle et qui est un joueur pratiquement infatigable sur le terrain. Je pense que c’est tout ça qui fait sa force dans cette équipe d’Espérance de Tunis. Malheureusement, contrairement à Matip, lui, c’est un problème de choix, rien à voir avec les problèmes d’humeur avec la fédération camerounaise de football… C’est la preuve qu’on a un entraineur qui ne fouille pas, qui ne cherche pas, qui s’arrête sur ce qu’on lui propose, qui s’arrête sur ce qu’il a déjà alors qu’il a le devoir en tant qu’entraineur-sélectionneur du Cameroun d’aller fouiller. Quand on est entraineur d’une équipe nationale, le plus difficile, c’est la sélection et ensuite, avec les adjoints, on bâtit un projet tactique, adéquat au profil des joueurs qu’on a dans la sélection… Franck Kom, deux fois consécutives vainqueur de la Ligue des champions de la CAF, plusieurs fois champions de Tunisie, au minimum devait être sélectionné dans une liste aussi pléthorique. Si dans une liste de 37 joueurs, on ne peut pas avoir Franck Kom qui est l’un des meilleurs à son poste en ce moment en Afrique, ça veut dire qu’il y a un problème de casting… On est néanmoins fiers de ce que ces joueurs peuvent nous procurer, on est fier de leurs carrières en clubs mais on est déçus, on est affligés du traitement qu’ils subissent au niveau de l’équipe nationale. Quand on voit ce qu’on a en sélection aujourd’hui, on a les larmes aux yeux parce qu’il y a de la place pour que ces joueurs puissent être sélectionnés

Please follow and like us:

Résultats

Cameroun3:0Comores

Classement

PosTeamPWGDPts
100411
200211
30015
40005