Lionnes Indomptables: Annette Ngo Ndom et les signes de la fin


Partie de FC Union Nove Zamky avec qui elle a remporté la Coupe de la Slovaquie en 2014, Annette Ngo Ndom revient au pays pour continuer sa carrière dans les rangs de Louves Minproff avec qui elle remporte plusieurs titres sur le plan national avant de déposer ses valises à Amazone FAP. Gardienne titulaire depuis de nombreuses années et ayant été de tous les grands rendez-vous  avec les Lionnes (Jeux olympiques 2012, Coupe du monde 2015…), celle qui a plusieurs fois échoué au pied du titre de championne d’Afrique (2014, 2016) avec la sélection, est aujourd’hui loin des prestations qui ont fait d’elle la double meilleure gardienne d’Afrique en 2014 et 2016.

Depuis son retour de  maternité au lendemain de la Coupe du monde 2015 qui l’a éloigné des stades pendant une bonne période, Annette Ngo Ndom n’est plus que l’ombre d’elle-même. Ses boudes à répétition, ses sorties hasardeuses à n’en point finir, ses hésitations dans les prises de balles  observées ces dernières années, contrastent avec la gardienne de but qu’on a connue au début des années 2000. Partie du poste d’attaquante pour se reconvertir dans les buts, sa carrière a pourtant connu de nombreux succès avant de sombrer. L’on se souvient encore de ses errements lors de la finale au tournoi COSAFA face à l’Afrique du Sud où son mauvais positionnement avait coûté le titre au Cameroun. Que dire de son manque de détermination lors de la séance des tirs aux buts en demi-finale de la CAN 2018 au Ghana face au Nigeria ! Et le scénario ne s’arrête pas là. Au tournoi de Chine en vue de la préparation du mondial, sa sortie manquée aura coûté chère au Cameroun en finale face au pays hôte. Face à l’Espagne en amicale le 17 mai, la cuisante défaite (4-0),  porte une fois de plus les empreintes d’Annette Ngo Ndom qui aura à nouveau brillé par ses maladresses.

Mais sa constance dans la sélection et sa titularisation quasi indiscutable frise l’envoûtement des différents sélectionneurs passés à la tête de l’encadrement technique des Lionnes Indomptables. C’est à croire que le Cameroun souffre  d’une énorme carence en termes de gardiennes de but. Les critiques se multiplient, mais Ngo Ndom, la toile bien tissée tel un titre foncier, résiste. “Tout est fait pour lui éviter la moindre concurrence“, nous confiait une pensionnaire de la tanière qui a requis l’anonymat. Et si cette Coupe du monde sonnait enfin la fin d’un règne sans partage ? L’on ne perd rien à espérer, d’autant que plusieurs  jeunes gardiennes talentueuses n’attendent que son départ pour enfin prendre la relève.

À 33 ans révolus, du haut de son mètre soixante-onze, elle aura certainement inspiré plusieurs générations de gardiennes de buts. Songer à une retraite bien méritée ne serait pas une mauvaise idée.

Sylvain Kwambi

Please follow and like us:

Résultats

Cameroun3:0Comores

Classement

PosTeamPWGDPts
100411
200211
30015
40005