Lions U17 : L’affaire des primes qui a gâché la fête


Vainqueurs de la dernière Coupe d’Afrique des U17, les Lionceaux découvrent la désillusion généralement réservée aux auteurs de pareils exploits, dans un pays où l’administration du football n’a certainement pas fini de dévoiler l’étendue de son visage hideux.

La réception des Lions Indomptables U17, tous récents vainqueurs de la CAN de leur catégorie en Tanzanie, au Palais de l’Unité visait certainement à marquer la reconnaissance de la patrie vis-à-vis du sourire apporté à la nation toute entière à travers ce sacre inespéré. Derrière les costumes luxuriants que Fabrice Ndzie et ses camarades arboraient à cette occasion, se cachait une énorme désillusion : celle de n’avoir pas été récompensés à la dimension de l’exploit réalisé. L’invitation au Palais d’Etoudi sonnait pour ces jeunes joueurs comme l’espoir ultime. Mais en dehors d’une reconnaissance symbolique, la prime spéciale du Président qui leur aurait été promise à leur retour en terre camerounaise n’était toujours pas au rendez-vous.

De retour à l’hôtel Félydac qui les accueillait à l’occasion, leur mécontentement ne s’est pas fait attendre. Le petit mouvement d’humeur servi mardi dans la matinée alors qu’on venait en plus de leur signaler la fin de leur séjour dans cet établissement hôtelier a très vite ameuté la presse et les médias sociaux qui ont abondamment relayé l’information. Les frais de transport que venait leur remettre un membre de la Coordination des sélections nationales ont été boycottés par les joueurs et le staff qui n’attendaient pas moins que la prime spéciale à laquelle on les avait préparés. Après que la Fédération ait récupéré les vêtements qui leur avaient été donnés pour les festivités, ils sont repartis de l’Hôtel au compte-goutte, ravalant leur totale déception.

Ce dernier épisode du calvaire des champions d’Afrique U17, rappelle déjà celui vécu dès leur retour au pays. Après cinq jours à espérer une réception au Palais de l’Unité, ils n’avaient finalement eu droit qu’à une cérémonie à la Primature où ils ont été tous faits commandeurs dans l’ordre sportif.

Remue-ménage

Les événements du Felydac Hôtel ont suscité un remue-ménage à la Fédération Camerounaise de football qui a effectué deux sorties officielles dans un intervalle  de temps record. C’est le Team Press Officer de la sélection qui a été le premier à s’exprimer pour démentir ces rumeurs autour des primes des Lionceaux. « Depuis hier soir, les réseaux sociaux sont envahis par des informations faisant état de ce que les joueurs de la sélection nationale des U-17, champion d’Afrique lors de la dernière Coupe d’Afrique en Tanzanie, n’auraient reçu aucune des primes liées à leur participation au tournois susmentionné. Y faisant suite, nous voulons apporter les précisions suivantes : 1) il n’existe aucun problème de paiement de prime au sein de l’équipe nationale U-17 ; 2) les joueurs et les encadreurs de ladite sélection ont perçus toutes les primes qui leur étaient dues et les dernières ont été payées le 29 avril 2019, jour même de leur retour au Cameroun », a-t-il indiqué dans une mise au point.

Quelques heures après, c’était au tour du Secrétaire Général de la Fédération, Benjamin Didier Banlock de pondre un Communiqué officiel pour tenter à sa manière de clarifier la situation. Comme le Team Press Officer, il soutient qu’il « n’existe pas de problème de prime au sein de la sélection nationale des U-17 du Cameroun ». La FECAFOOT assure que conformément à l’esprit de du décret no 2014/384 du 26 septembre 2014 portant organisation et fonctionnement des sélections nationales de football et aux conventions MINSEP-FECAFOOT, tous les joueurs et encadreurs des U-17 ont successivement reçu une prime de présence ; une prime de qualification pour le second tour et une prime de podium. A cela s’ajoutent une prime spéciale de participation et une prime spéciale de qualification pour la finale, attribuées par le Ministre des Sports et de l’Education Physique. On fait le reproche à l’instance de n’avoir  pas dévoilé les montants des primes payées, comme si elle avait intérêt à maintenir ce flou.

Comme si les deux mises au point ne suffisaient pas à éteindre l’incendie, Seidou Mbombo Njoya a effectué une de ses rares sorties médiatiques dans la même journée de mardi, à travers une interview accordée à Boney Philippe. Occasion idéale pour tenter de susciter quelques compassions en présentant la FECAFOOT comme la victime d’un règlement de compte ourdi par ses détracteurs. «  C’est vraiment des histoires. Encore une fois, je dis qu’on a un peu grossi cette affaire, essayé d’exagérer un peu.  Et comme je vous ai dit, il n’est pas impossible que certains se soient donnés à cœur joie pour nous régler les comptes comme d’habitude. En réalité, il n’en est rien », a-t-il soutenu. A leur si jeune âge, nos valeureux Lions U17 ont désormais une idée du sort réservé aux « héros » dans un pays où l’administration du football n’a pas fini de dévoiler son visage méphistophélique.

Socrate Kennedy

Please follow and like us:

Résultats

Cameroun3:0Comores

Classement

PosTeamPWGDPts
100411
200211
30015
40005