CHAN 2020 : La CAF cogite encore sur la date de la compétition

Le tournoi généralement organisé en janvier-février pourra être reporté. La CAF entend prendre en compte beaucoup de facteurs pour fixer la période de la compétition.

Le Cameroun sauf changement de dernière minute abritera le prochain championnat des Nations de football (CHAN) de la CAF. Le pays des Lions Indomptables a été choisi pour accueillir la compétition organisée pour les joueurs évoluant dans les championnats locaux africains au mois de juin dernier après le désistement de l’Ethiopie.  Pour le moment, l’heure est à la préparation des infrastructures devant servir à accueillir cette compétition regroupant 16 pays du continent. Des infrastructures dont le niveau des travaux de construction ne parvient toujours pas à dissiper les inquiétudes sur la capacité du pays de Paul Biya à tenir le pari de l’organisation de ce tournoi qui, en plus d’être un lot de consolation après le retrait de l’organisation de la CAN 2019, apparait en même temps comme un ballon d’essai pour l’organisation de la CAN 2021.

Les inspecteurs de la Confédération africaine de football conduits par le Vice-Président de l’instance Constant Omari ont passé cinq jours au Cameroun pour évaluer les travaux dans les chantiers. Les 7 membres de la délégation de l’instance africaine, accompagnés des autorités camerounaises et des responsables de la fédération camerounaise de football  se sont rendus tour à tour à Yaoundé, Bafoussam, Douala et Garoua. Dans la capitale politique du Cameroun, le Stade Omnisports Ahmadou Ahidjo, le Stade Paul Biya d’Olembe dont les chantiers piétinent, les stades annexes de l’Omnisports et le stade Militaire ont été visités. A Bafoussam, la délégation de la CAF s’est rendue au Stade Omnisports de Kouekong où les travaux sont presqu’achevés et dans les stades d’entrainements de (Bamendzi, Mbouda…) tandis qu’à Douala, le stade de Japoma, le stade de la Réunification et son annexe, les stades d’entrainement de Bonamoussadi et de Mbappe Leppe ont été inspectés. La ville de Garoua visitée ce dimanche 29 septembre 2019 a été le dernier site inspecté dans ce périple. Garoua où le Stade Roume Adjia, le complexe sportif de Coton sport et bien d’autres infrastructures reçoivent les derniers coups de pinceaux pour le CHAN. Difficile de savoir quelle a été l’appréciation de la confédération africaine de football au terme de cette visite d’inspection. Toujours est-il qu’aucun des responsables de l’instance abordés n’a souhaité s’exprimer. « Nous n’avons rien dire en ce moment. Je n’ai d’ailleurs pas l’habitude de parler », a réagi le Secrétaire général adjoint de la CAF Anthony Baffoe abordé par Lion Indomptable.

De nombreuses spéculations présentent les villes visitées comme étant les quatre sites retenus pour cette importante compétition continentale. Même si au niveau de l’instance continentale, rien n’a encore été définitivement arrêté dans ce sens. Selon une source au Ministère des Sports et de l’Education Physique, ce sont ces villes que le Gouvernement entend proposer à la CAF, tout en étendant la poule de Douala aux villes de Limbe et de Buea. Les dates de la compétition, elles aussi  ne sont toujours pas arrêtées. Le tournoi qui se joue généralement entre janvier et février risque d’être repoussé en juin pour permettre au pays de Roger Milla de rattraper le retard accusé dans les chantiers. Mais le problème avec le mois de juin, ce sont les fortes pluies qui arrosent le Cameroun à cette période. Un facteur que la CAF n’entend pas négliger dans sa prise de décision, selon un haut responsable de l’instance qui a échangé avec  Lion Indomptable en marge de cette visite d’inspection.

Socrate Kennedy

Please follow and like us:
Read Previous

UEFA ASSIST U17 : les Lionceaux rentrent bredouilles

Read Next

UEFA LDC : Retour gagnant pour Choupo-Moting avec le PSG

Lion Indomptable du Cameroun

FREE
VIEW