CHAN 2020-CAN 2021 : Les belles promesses des infrastructures de Douala


Le Ministre des Sports et de l’Education Physique Narcisse Kombi Mouelle s’est dit satisfait de l’évolution des travaux dans les chantiers des infrastructures devant permettre d’abriter le CHAN 2020 et la CAN 2021 dans la capitale économique du Cameroun, à l’issue de la visite effectuée sur les sites ce mardi 21 janvier 2020.

En prélude à la prochaine visite d’inspection de la Confédération africaine de football (CAF) qui est imminente, le Ministre des Sports et de l’Education Physique Narcisse Mouelle Kombi a fait le tour des principales infrastructures devant servir à abriter le prochain championnat d’Afrique des Nations (CHAN) 2020 et la prochaine Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2021 dans la ville de Douala. Le patron des sports, qui est par ailleurs le président du Comité d’organisation de ces deux prochains événements a commencé son périple par le complexe de Japoma situé à la sortie Est de la ville, où il a apprécié un net progrès par rapport au niveau des travaux observé lors de la dernière visite d’inspection de la CAF au mois de septembre. Autour de ce joyau de 50 milles places, les voies d’accès, objets des dernières inquiétudes prennent progressivement forme. Il s’est ensuite rendu au stade de Mbappe Leppe. Ici l’on n’attend plus que quelques dernières finitions qui, selon les assurances données par les patrons du chantier seront bouclées dans les plus brefs délais. L’étape du Stade de la Réunification dont les travaux de finition s’accélèrent également, a été plus longue. En plus de la visite guidée offerte par les responsables de la société canadienne Magil en charge des travaux, Narcisse Kombi Mouelle et sa délégation ont assisté à la première mi-temps du match amical qui opposait dans la partie annexe déjà terminée, les Lions Indomptables A’ à Bamboutos de Mbouda, un club de première division (2-0). La tournée du MINSEP dans la capitale économique a été bouclée par le Stade d’entrainements de Bonamoussadi où il a notamment déploré quelques insuffisances notables, à l’instar de l’éclairage visiblement pas encore fonctionnel. Narcisse Mouelle Kombi, président du COCAN 20-21 et son Vice-président Seidou Mbombo Njoya par ailleurs, président de la fédération camerounaise de football (FECAFOOT) ont insisté sur la nécessité de régler ces détails avant la prochaine visite d’inspection de la CAF. « Ne nous contentons pas de la figuration, ce qui compte, c’est les détails, c’est très important », a-t-il averti le responsable du chantier.
Grand défi
Si le niveau d’avancement des travaux dans les chantiers des stades dégage une évidente satisfaction et assurance, il y a une réalité cruciale qu’il ne faut guère perdre de vue : l’organisation d’une grande compétition ne repose pas que sur les infrastructures sportives. Le Ministre de Sports et de l’Education Physique ne fait pas mystère sur les efforts gigantesques qu’il reste à faire au niveau des autres infrastructures connexes liées à l’organisation de ces deux importantes compétitions. Au cours du débriefing organisé avec les différentes parties prenantes dans la salle des conférences de l’Hôtel Sawa de Douala, il a notamment prescrit des ajustements à faire au niveau des aéroports, des structures hôtelières et des institutions sanitaires. Au niveau des aéroports, « il est question de s’assurer que toutes les mesures ont été prises par l’autorité civile aéronautique et les ADC pour les questions de sécurité et de confort de nos hôtes tant à l’arrivée (débarquement) qu’au départ (embarquement) », a-t-il indiqué. Concernant les structures hôtelières, il importe de s’assurer de la mise en œuvre effective des recommandations issues d’un séminaire organisé en septembre 2019 en prélude à la dernière mission d’inspection de la CAF. Dans les institutions sanitaires, il appelle à la mise en place des exigences particulières de la CAF pour la prise en charge médicale pendant le CHAN.
Le MINSEP rappelle que les défis qui attendent Douala sont d’autant plus grands que la capitale économique du Cameroun accueillera deux poules de quatre équipes chacune aussi bien pour le CHAN 2020 que pour la CAN 2021. « Nous avons un grand défi à relever et nous devons nous sentir honorés par la grande confiance que le Chef de l’Etat a bien voulu placer en ceux qui animent les organes qu’il a mis en place à travers ce décret portant création, organisation et fonctionnement du COCAN 20-21 dont vous êtes tous membres, responsables ou alliés, à un titre ou à un autre », a-t-il indiqué dans ses propos introductifs. Après Douala, Narcisse Mouelle Kombi et son équipe se sont rendus à Limbe et à Buéa dans le Sud-ouest pour se rassurer de la bonne évolution des travaux dans les stades et autres structures concernées par l’organisation du CHAN 2020.

Please follow and like us:

Résultats

Cameroun3:0Comores

Classement

PosTeamPWGDPts
100411
200211
30015
40005