Confinement : Pourquoi faut-il s’inquiéter pour Christian Bassogog ?

L’attaquant camerounais, meilleur joueur de la Coupe d’Afrique des Nations Gabon 2017 remportée par le Cameroun, est bloqué au pays depuis plusieurs mois.

Initialement prévu débuter le 22 février 2020, le  championnat chinois de Première division, la China Super League (CSL) n’a toujours pas pu reprendre. La faute, à la crise du Coronavirus qui, partie de ce pays au mois de décembre s’est désormais répandue sur l’ensemble de la planète, empêchant la tenue d’événements sportifs. Les dirigeants de la fédération chinoise envisagent de reprendre au mois de juin, en espérant que la situation se sera améliorée d’ici à cette date.

Ce championnat devrait démarrer sans la plupart des joueurs étrangers qui ne sont pas encore revenus dans ce pays. Les autorités, après avoir  déclaré le coronavirus sous contrôle sur leur territoire, ont interdit fin mars l’entrée du pays aux étrangers, même munis de visas en règle ou de permis de travail pour éviter une deuxième vague de cas importés. « C’est un vrai dilemme, car d’après nos informations, un tiers des joueurs étrangers et certains entraîneurs ne sont pas encore revenus. Nous allons en tenir compte pour fixer la reprise des matches, mais nous n’allons pas attendre qu’ils reviennent tous avant de reprendre, sinon ce serait injuste pour d’autres clubs. Dès que nous serons prêts en termes de prévention et de contrôle de l’épidémie, nous démarrerons.» A déclaré début mai à la chaîne publique CCTV, le président de la fédération chinoise, Chen Xuyuan.

C’est donc dire qu’il y a de fortes chances que la CSL débute sans ses principaux camerounais, à savoir : Christian Bassogog (Henan Jianye) et Stéphane Mbia Etoundi (Shanghaï Shenhua) bloqués au Cameroun depuis plusieurs mois. Les entrainements ont déjà repris dans leurs clubs respectifs en leur absence. Revenu au Cameroun pour quelques démarches administratives, Stéphane Mbia reste confiné chez lui à Yaoundé alors qu’il était attendu à Shanghaï, le 14 avril 2020 pour la reprise des entrainements. Mais il est obligé de suivre ses coéquipiers à distance, en respectant le programme   de préparation physique que lui envoie son club.

Descente aux enfers?

Si l’ancien marseillais avait au moins eu l’occasion de participer au stage de présaison avec ses coéquipiers aux Emirats arabes unis, ce n’est pas le cas pour Christian Bassogog, visiblement loin du football depuis la fin du dernier championnat chinois le 30 novembre dernier. Ce que l’on retient comme dernières actualités sur le joueur, c’est son mariage princier organisé à Douala le 30 décembre 2019 et le don de 10 millions de FCFA offert à grand renfort de publicité aux étudiants camerounais en Chine, sous la menace du Coronavirus, fin février. Le meilleur joueur de la CAN Gabon 2017 donne l’impression d’être resté en lune de miel d’autant qu’il n’a laissé jusqu’ici filtrer aucune information sur les méthodes qu’il applique pour garder la forme, contrairement à plusieurs autres internationaux camerounais. Et même s’il retournait en Chine dans les semaines à venir, l’ancien joueur d’Aalborg (Danemark) pourrait présenter un retard abyssal sur ses autres coéquipiers plus actifs pendant le confinement que lui qui sacrifie encore aux petites folies des jeunes couples mariés. Une situation d’autant plus inquiétante que le joueur affichait déjà une courbe descendante au fil des saisons. Ses statistiques (8 buts en 21 matches) de la saison écoulée, n’ont pas forcément satisfait le Henan Jianye qui reste sur sa faim après trois années de collaboration avec l’attaquant camerounais (72 matches, 24 buts) à qui il reverse un salaire majestueux.

L’on retient également de Bassogog (25 ans), une très mauvaise Coupe d’Afrique des Nations sous les couleurs du Cameroun en 2019 en Egypte où il n’a pas su défendre son titre de meilleur joueur de la CAN 2017.  Au fil des matches sous la tunique tricolore, l’ancien joueur de Lion Blessé de Fotouni a perdu la puissance de ses accélérations. Et lorsque l’on y ajoute ses dribbles stéréotypés qui ne surprennent plus aucun défenseur adverse, sa place de titulaire chez les Lions devient improbable avec la concurrence qui sévit désormais sur le front offensif. Alors qu’il est sur sa dernière année  de contrat avec le Henan Jianye, ce dernier ne sera probablement pas renouvelé. Et lui trouver un bon point de chute en Europe où il espère rebondir ne ressemble guère à une simple affaire.

Please follow and like us:

Read Previous

Débat sur le joueur africain le plus talentueux : Diouf vote pour Okocha

Read Next

Médias: Canal+sport offre une soirée spéciale Zambo Anguissa

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *