Easter Cup 2019 : Comment Coton sport a humilié l’EFBC sur ses propres installations

L’Ecole de football des Brasseries du Cameroun, malgré les multiples  coups de pouce tout au long de la compétition a été battue en finale par Coton Sport de Garoua qui conserve le trophée.

Le roi de l’Easter Cup, c’est Coton Sport de Garoua ! Les U18 du club de la rive gauche de la Benoué ont remporté samedi pour la deuxième année consécutive, le trophée de la compétition organisée par l’Ecole de football des Brasseries du Cameroun, en venant à bout de l’équipe hôte sur le score de 2 buts contre 1. Une victoire que l’on pourrait qualifier d’héroïque car les jeunes de l’équipe du Nord ont su transcender les  multiples adversités que subissent face à l’équipe organisatrice, les centres de formation invités à ce tournoi. Ils n’ont laissé aucune faille aux hommes en noir, en général totalement acquis à la cause de l’équipe de Jean-Flaubert Nono dont l’objectif chaque année est de gagner à tous les prix les tournois organisés par son académie.

Depuis trois ans pourtant,  le trophée de cette compétition organisée pendant les congés de paques lui échappe. Avant les deux sacres consécutifs de Coton Sport de Garoua, c’est l’Union sportive de Douala qui avait arraché la vedette en 2017 en s’imposant en finale (1-0). Une victoire que le manager de l’EFBC qui perdait le trophée pour la première fois n’avait pas digérée, n’hésitant pas à ameuter une certaine presse pour discréditer le sacre des Jeunes Nassaras Gamakaï. Ces journalistes proches du patron du centre avaient tenté de faire croire à l’opinion que les joueurs présentés par l’équipe de Franck Happi étaient au-dessus de la catégorie recommandée.  Sans succès.

Frustration

Cette année encore, les verts et blancs garderont une nouvelle fois un douloureux souvenir de cette compétition où l’arbitre les a littéralement privés d’une victoire face à l’EFBC pendant la phase de poules, en offrant un penalty imaginaire aux Brasseries sur une faute commise hors de la surface en toute fin de partie. Une injustice criarde qui a révolté le public qui, sans l’intervention des gros bras du tournoi, voulait en découdre avec le technicien du sifflet. Pour savoir pourquoi la Kadji Sport Academy ne se présente plus à cette compétition, il faut peut-être remonter à la finale de la première édition en 2015 (18 avril) et la frustration subie par le centre de Gilbert Kadji, malmené d’un bout à l’autre de la partie par un arbitrage complaisant, alors que ses joueurs semblaient largement au-dessus de leurs adversaires.  Le succès 1 but à 0 de l’équipe hôte avait largement reçu la contribution des hommes en noir qui vraisemblablement, recevraient des consignes fermes à l’entame de la compétition. L’arbitre Julien Nde qui avait eu le malheur de diriger la finale remportée par Union de Douala en 2017 avait été illico rayé de la liste du tournoi, apprend-on de bonnes sources.

Quoi qu’il en soit, la disette que traverse l’EFBC dans sa propre compétition, malgré les multiples faveurs est la preuve, s’il en est encore besoin que le leadership jadis contrôlé par ce centre dans le secteur des académies au Cameroun est en train de considérablement s’effriter, si ce n’est pas encore le cas. C’est ce qui pourrait justifie le fait que le centre qui était à l’époque, l’un des principaux fournisseurs de talents dans les sélections nationales n’ait pas pu produire de véritables cracks ces dix dernières années.   

P Lumumba

Please follow and like us:

Résultats

Cameroun3:0Comores

Classement

PosTeamPWGDPts
100411
200211
30015
40005