Elvis Noupoue: “C’est le meilleur souvenir que je garde”

Arbitre assistant lors de la finale de la CAN 2019 entre le Sénégal et l’Algérie (0-1), il a accepté de conter ce souvenir inoubliable à Lionindomptable.

Sur le plan personnel, que retenez-vous de la CAN 2019?

Sur le plan personnel, je garde un très bon souvenir. C’était la première édition avec 24 équipes. Donc, le challenge était grand parce qu’il fallait faire beaucoup de matches, une longue préparation et nous sommes arrivés au bout avec cette finale de la 32eme édition. À ce jour, c’est le meilleur souvenir que je garde des compétitions que j’ai eu à faire.

La finale Sénégal-Algérie est elle la plus grande affiche de votre carrière ?

Certainement et sans aucun doute, c’est à ce jour le plus grand match de ma carrière d’arbitre. Vous savez, j’ai fait beaucoup de finales, mais c’est ma première finale de la compétition la plus prestigieuse sur le continent et j’aimerais bien revivre un moment comme celui-là dans ma vie d’arbitre. C’était exceptionnel et j’en garde un grand souvenir.

Qu’avez vous ressenti lorsque le choix d’arbitrer cette finale s’est porté sur vous ?

Lorsque le choix a été porté sur le trio camerounais composé d’alioum Sidi, Mekouande Evariste comme vous le savez, j’ai été envahi par une joie immense. Un sentiment de satisfaction, un sentiment de reconnaissance à l’endroit de nos dirigeants parce que nous avons fait de notre mieux, match après match, à chaque séance d’entraînement, chaque séance d’analyse vidéo. À chaque activité, nous avons donné le meilleur de nous. Au départ, nous n’y allions pas pour faire la finale, on allait pour faire chaque match comme une finale. Lorsque ce choix a été porté sur nous, c’était une joie indescriptible. Et j’ai un moment eu une minute de silence pour mon feu père qui avait rêvé de celà lorsqu’il m’initiait à la profession.

Que pensez-vous de la décision d’Alioum Sidi qui a accordé puis refusé un penalty au Sénégal après consultation de la VAR ?

Au sujet de la décision sur le penalty, je dois vous dire qu’Alioum et moi avons communiqué sur la situation et avons décidé de designer le point de penalty sachant que nous avons la VAR qui pouvait nous donner une seconde chance de revoir l’action une nouvelle fois avant de prendre la décision. On a pris une décision instantanée en tant qu’arbitre parce qu’on a senti qu’il y avait main. On a senti la main mais sur le coup, on n’a pas de ralenti, on a un laps de temps pour décider si on prend la faute ou pas. Sachant qu’il y avait l’arbitrage vidéo, on a pris cette décision et on a attendu de voir la seconde chance que l’arbitre vidéo nous donnait. Mais immédiatement après avoir vu l’image, Alioum n’a pas hésité. Il a dit: attention, c’était une main mais pas une main sanctionnable. Mais au finish, nous avons pris la décision adéquate sur cette action.

Qui est Elvis Noupoue dans la vie civile ?

Elvis Noupoue dans la vie civile est marié, père de plusieurs enfants. Comme activité, je suis cadre à la cellule de suivi des commissions de passation des marchés au Ministère des Marchés publics et je profite de l’occasion que vous m’offrez pour remercier ma très haute hiérarchie qui m’accompagne dans mes différentes activités liées au football.

Le fait d’avoir eu un père arbitre a-t-il influencé votre choix ?

Certainement, le fait que mon feu père fût footballeur puis arbitre de football a bien influencé mon choix. À la base, je ne vais pas dire que ce n’était pas mon choix parce que mon feu père m’a dit un matin: écoute, il y aura les tests de sélection des élèves arbitres tel jour, il faudra que tu y ailles. J’ai fait ce que papa avait demandé mais je ne savais pas sincèrement ce que ça voulait dire être arbitre de football. J’ai suivi juste les conseils de papa et puis, au fil du temps, je me suis retrouvé en train d’aimer ça, à le pratiquer avec joie et passion, et à donner le meilleur de moi-même, surtout à dépasser papa parce que lui, il s’est arrêté en deuxième division régionale. Quand j’ai pu accéder en première division à l’époque en 2003, mon feu père en a été très fier, j’ai continué à travailler dur pour pouvoir lui faire honneur et me faire plaisir aussi. C’est un peu ça, l’histoire de mon entrée dans la carrière d’arbitre.

Que pensez-vous de l’arbitrage camerounais ?

Si on s’arrête à l’actualité du moment, l’arbitrage camerounais se porte très bien. On vient d’avoir trois camerounais en finale de la plus prestigieuse des compétitions sur le continent africain. Quoi de plus meilleur. Nous devons féliciter nos encadreurs, le président de la Fédération camerounaise de football, le directeur du département de l’arbitrage, les instructeurs, tous ceux qui mettent la main à la patte afin que l’arbitrage camerounais continue à s’écrire en lettres d’or sur le plan national, continental et même mondial.

Please follow and like us:

Résultats

Cameroun3:0Comores

Classement

PosTeamPWGDPts
100411
200211
30015
40005