Exclusif – Gabrielle Aboudi Onguene : « Pour moi, rien n’a changé »

Ces dernières semaines, l’agenda de  la Lionne indomptable Gabrielle Aboudi Onguene a été plus que chargé. Revenue de Russie avec le titre de champion obtenu avec le CSKA Moscou, elle a été partagée entre l’organisation de la première édition des OG7 Awards (le 7 décembre 2019), initiative mise en place par son association « Terre Promise » pour récompenser les meilleures footballeuses locales, et plusieurs autres activités caritatives. Son actu phare, c’est sa nomination parmi les trois dernières prétendantes au titre de meilleure joueuse africaine de l’année. Une source de joie indéniable, en attendant l’issue des votes. Dans l’interview exclusive accordée à Lion indomptable, la capitaine des Lionnes séniors revient aussi sur les prochains défis de l’équipe d’Alain Djeumfa, de même que sur son rôle en tant que capitaine.

Bonjour Gabrielle Aboudi Onguene

Bonjour

C’est avec le costume de champions de Russie que vous revenez au Cameroun, comment avez-vous accueilli ce trophée ?

Avec ce trophée de championne de Russie,  je suis comme sur un petit nuage, je suis très contente  de ce nouveau titre.

Qu’est-ce que ce titre de champion de Russie sous les couleurs du CSKA Moscou représente pour vous ?

Ce titre représente le fruit de beaucoup de travail durant cette année, beaucoup de sacrifices.

Est-ce que ça a été facile pour vous d’accrocher ce trophée ?

Je peux vous assurer qu’être champion de Russie n’a pas été facile, car lorsque vous perdez un match vous le regrettez amèrement.

Pouvez-vous nous parler de votre saison ? Est-ce que vous êtes satisfaite de votre apport personnel, de votre participation à ce sacre ?

Oui très contente. Comme je le disais encore, ce titre est le fruit de travail de toute une équipe et je tiens à féliciter mes coéquipières.

Cette victoire en championnat vous offre la qualification pour la Ligue des champions. Disputer cette prestigieuse compétition européenne avec ce club sera-t-elle l’accomplissement d’un rêve pour vous ?

Oui le CSKA de Moscou disputera pour la première fois de son histoire la Champions League.  Mais moi, ce ne sera pas la première fois.  En 2016, nous avons été éliminés en 8ème de finale de la Champions League lorsque j’évoluais au WFC ROSSIYANKA.

Aussi, est-ce qu’il ne vous arrive pas de vous dire : J’ai déjà assez donné dans cette équipe du CSKA, j’ai besoin d’un nouveau challenge ?

Oui il l’arrive parfois que l’on souhaite changer de club mais lorsqu’on est bien traité quelque part, on n’y pense pas. Et aussi, il faut souligner que le CSKA ne veut pas se séparer de moi

Votre actualité phare, c’est votre nomination parmi les trois dernières prétendantes au titre de ballon d’or africain. Qu’est-ce que ça vous fait de vous retrouver dans ce dernier cercle ?

Je suis très contente de figurer parmi les meilleures footballeuses d’Afrique et je tiens encore à féliciter ma jeune sœur (Nchout) Ajara (elle figure aussi parmi les trois dernières nominées, NDLR). 

Ce n’est pas la première fois que vous êtes nominée pour le ballon d’or que vous n’avez pas encore remporté. Est-ce que cette année sent la bonne pour vous ?

Sachez que chaque année où je suis nominée, je me dis toujours que c’est la meilleure mais maintenant, ce n’est pas nous qui détenons le choix final.

Le prochain objectif de la sélection nationale, c’est la qualification pour les J0 Tokyo 2020. Il vous suffit de battre la Zambie sur l’ensemble des deux matches de la dernière étape pour y être. Comment entrevoyez-vous cette confrontation ?

Nous savons que ce dernier match contre la Zambie sera très difficile, nous respectons cette équipe et nous savons que si elles sont qualifiées pour le dernier tour, cela signifie qu’elles le méritent. Alors, mes coéquipières et moi, nous allons tout faire pour arracher notre ticket  pour les JO sans passer par les barrages.

Depuis la « retraite » de Manie Christine, c’est à vous que revient le brassard de capitaine en sélection. Est-ce que c’est un statut qui vous confère plus de responsabilités ?

Oui depuis l’absence de Manie Christine, je porte le brassard de capitaine et pour moi rien n’a changé. J’ai été vice-capitaine, on gérait ce groupe ensemble. Alors pour moi, mon statut il n’a pas changé

Quel commentaire faites-vous sur le renouvellement des effectifs engagé par le coach Alain Djeumfa ?

La transition dans une équipe se fait progressivement et je crois que c’est ce que le coach ALAIN DJEUMFA est en train de faire, et je peux vous assurer qu’elles sont talentueuses, il y’a une bonne relève.

Vous avez  organisé le 7 décembre 2019 à Yaoundé, des awards pour primer les meilleures actrices du football féminin. Qu’est-ce qui vous a inspiré cette initiative ?

LES OG7 AWARDS,  c’était une cérémonie pour récompenser les meilleures footballeuses locales. Mon association TERRE PROMISE voulait apporter une motivation supplémentaire à ces footballeuses.  Nous nous sommes demandé qu’est-ce qu’on pouvait faire à notre niveau pour apporter notre coup de main à la fédération camerounaise de football dans le développement du football féminin au Cameroun et c’est de là qu’est venue l’idée  des OG7 AWARDS.

Parlez-nous un peu de votre association « Terre promise ». Qu’est-ce qui justifie sa création ? Quelles sont les missions que vous lui avez assignées ?

L’ « Association Terre Promise » est une association humanitaire d’aide aux personnes vulnérables à but non lucratif déclaré à la préfecture du Centre le 16/08/2016. Son fonctionnement effectif commence cette année avec plusieurs activités.

Comme principales missions, nous pouvons citer :

–              Etre au service du développement humain,

–              Soutenir les couches les plus défavorisées ;

–              Mettre en lumière les talents des jeunes tapis dans l’ombre ;

–              Promouvoir des valeurs humanitaires au Cameroun, apporter de l’aide et de l’assistance aux personnes vulnérables, notamment les veuves, les orphelins, les réfugiés, les démunis etc.

–              Sensibiliser et informer pour une meilleure insertion socioprofessionnelle ;

–              Mener ses propres projets

–              Réaliser des projets en partenariat avec d’autres organisations…

Quelles seront les prochaines initiatives de cette organisation ?

Pour cette année, nous avons  mené plusieurs activités parmi lesquelles le « festi-foot Gislhain Bebom », et les « OG7 Awards ». En dehors de ces deux activités phares, nous sommes allés au chevet de plusieurs couches vulnérables, loin du regard des médias.

Nous ne comptons pas nous arrêter en si bon chemin, nous voulons d’abord un peu souffler, puis nous verrons comment améliorer l’organisation des deux précédentes activités pour la deuxième édition prévue en 2020. Les innovations vous seront dévoilées en temps opportun.

Merci

C’est moi qui vous remercie !

Please follow and like us:
Read Previous

Exclusif – Franck Happi : « Si c’est qu’il faut faire don de ma personne pour que l’Union puisse avancer, moi je n’ai aucun problème »

Read Next

CAMEROUN : Les J.O de Tokyo S’éloignent pour Raïssa Feudjio

Lion Indomptable du Cameroun

FREE
VIEW