La tanière – Entretien exclusif: Antonio Conceiçao à coeur ouvert

Nommé sélectionneur des Lions Indomptables le 20 septembre 2019, Antonio Conceiçao s’est vu confier entre autres missions, de remporter la Coupe d’Afrique des Nations que le Cameroun s’apprête à organiser en 2021. Le technicien portugais veut se donner les moyens d’atteindre cet objectif. Ces dernières semaines, il a engagé, en toute discrétion un tour du monde pour observer et analyser les performances des Lions indomptables en clubs. L’ambition à travers ce déploiement est de bâtir, avec le temps une équipe compétitive et redoutable qu’aucun adversaire ne saurait facilement manœuvrer. Conscient du prestige et du passé glorieux des Lions indomptables, le lusitanien sait qu’il n’aura pas droit à l’erreur et fait tout pour mettre toutes les chances de son côté. Dans une interview exclusive accordée à Lion Indomptable, il dévoile sa vision du football, ses méthodes de travail, les valeurs qu’il défend… Le moins que l’on puisse dire, c’est que le successeur de Clarence Seedorf rêve grand et souhaite comme beaucoup d’autres entraineurs passés avant lui, entrer dans l’histoire de la sélection camerounaise.

Bonjour Coach

Merci d’accepter de répondre aux questions de Lion Indomptable. Comment se porte le coach des Lions Indomptables, une semaine après sa première victoire sur le banc de touche de l’équipe face au Rwanda ?

Je vais très bien, avec une envie de faire le mieux pour le pays et les Lions. Nous sommes dans un période d´énorme travail, avec l´élaborations des rapports collectifs et individuels du stage et des matchs passés.

En parallèle nous travaillons le futur avec l’observation et analyse des joueurs, comme notre présence dans les compétitions européennes et de leurs championnats.

Si on vous  demandait de vous présenter succinctement, que diriez-vous à propos de vous, que le public camerounais ignore peut-être ?

Je suis plutôt quelqu’un de discret, qui prime par le travail et le professionnalisme.

Je n´aime pas trop m´exposer, en général, je préfère que ce soit les joueurs qui soient mis en avant car ce sont eux les artistes, les magiciens.

 Moi et mon Staff, nous faisons le travail de coulisse, sans bruits et dans la discrétion.

Qu’est-ce qui vous a principalement motivé à entrainer les Lions Indomptables du Cameroun ?

C est une sélection avec une belle histoire par le passé et les résultats, la qualité des joueurs camerounais, je suis certains que nous avons tous les ingrédients pour faire de belles choses.

Votre première sortie à Yaoundé, face au Cap-Vert  s’est achevée par un match nul et vierge. Comment avez-vous trouvé l’ambiance dans le stade ? Avez-vous ressenti une certaine pression ?

 Tout d’abord, la pression, je vis tres bien avec elle, car ça fait plus de 40 ans que je vis dans le monde du football. Donc, je connais toutes ses ficelles et en plus je fais ce que j’aime.

La pression, c’est pour des parents qui ont des enfants et qui n’ont pas de quoi leur donner à manger.

Le public est comme partout dans le monde avec beaucoup de passion, ils veulent gagner coûte que coûte, donc à nous de préparer l’équipe de la meilleure manière pour pouvoir y arriver.

Une victoire et deux matches nuls pour un seul but marqué. Tel est votre premier bilan depuis votre prise de vos fonctions.

On est en train de construire une équipe, une identité, un groupe qui puisse bien vivre ensemble car je mettrais toujours le collectif avant l’individualité.

C’est vrai qu’on a marqué qu’un seul but mais sur les 3 matchs, nous avons créé beaucoup d’occasions, ce qui me satisfait. Il nous a manqué la finition ou la dernière passe sur certains automatismes. Mais pour cela, nous avons besoin de temps malheureusement, nous l’avons pas eu, je construis toujours mes équipes de derrière vers l’avant, c est comme une construction de maison, il faut d abord construire les fondations et finir par le toit, et non l’inverse.

Vous avez annoncé après le match face au Rwanda votre intention de sillonner toute le monde afin d’observer et analyser les performances des joueurs camerounais. Tous les sélectionneurs ont toujours eu ce discours, allez-vous vraiment joindre le geste à la parole ?  De quelle manière ?

Comme vous pouvez le constater, il ya un squelette de cette équipe qui est en place, nous travaillons beaucoup l’observation et l’analyse à travers des plateformes et nos déplacements lors des matchs pour recueillir le maximum d’informations. Et comme vous pouvez le constater, nous avons déjà ramené de la fraicheur et la jeunesse a cette équipe comme les premières internationalisations des joueurs comme MOUKOUDI, GANAGO, BAMBOCK, JOHN MARY, OMOSSOLA, LAMKEL entre autres. Sur 3 matchs et 2 stages c’est déjà pas mal.

Comment comptez-vous nous faire découvrir les jeunes lions de demain ?

Pour lancer des jeunes joueurs, il faut tout d´abord les lancer dans les meilleures conditions et non les lancer  seulement pour dire que l’on l’a fait. Moi et mon staff travaillons et échangeons beaucoup dans le but de pouvoir lancer des joueurs et les préparer à l’exigence  de porter ce maillot et à  la haute compétition. Pour arriver au succès, il faut passer par plusieurs étapes et je veille à cela.

De plus en plus de camerounais sont surpris qu’on appelle très peu de joueurs locaux chez les lions, et quand on en appelle, ce sont toujours les mêmes…alors que certains jeunes talents s’expriment à chaque journée  de championnat Elite One comme Abessolo, ailier gauche, l’attaquant Aboubakari de l’Union de Douala, Assana Nah, le meneur de jeu de coton sport ou d’autres…Comment comptez-vous  superviser le championnat local  de manière efficace pour la sélection ?

 Nous suivons de très près le championnat local, nous avons déjà vu plus de 12 matchs. Je comprends l´opinion du public et je la respecte mais moi comme entraineur, je dois veiller à avoir les  meilleurs et des joueurs compétitifs et prêts.  Or, le championnat du Cameroun a été arrêté pour plus de 3 mois, comment être prêts à tous les niveaux ? Après, il y a la sélection A’ qui va jouer le CHAN et c’est sur cette base qu’on doit retirer le maximum et respecter le travail de tous, et aux joueurs de pouvoir s’exprimer et de montrer de quoi ils sont capables dans une compétition officielle et à domicile.

– Comptez-vous faire un stage des meilleurs talents du championnat local afin de tenir votre engagement de la présence de 3 à 5 joueurs locaux nouveaux à chaque regroupement…?  

Mon engagement est de convoquer les meilleurs joueurs pour représenter le Cameroun, car les lions se méritent. Pour moi, peu importe où le joueur joue, c’est la qualité et le caractère qui va primer. Par rapport au stage je dois respecter le travail qui est fait par le sélectionneur des A’. C’est un travail d’équipe, ça ne ferait aucun sens autrement.

 Quelle est votre vision du football ? Comment comptez-vous la mettre en place au Cameroun afin d’atteindre vos objectifs ?

Comme je l´ai dis auparavant, je construis mes équipes de derrière vers l’avant, je souhaite faire un mélange du football européen et du football africain, trouver les justes milieux avec équilibre et la magie pour que les joueurs puissent s´exprimer de la meilleur façon, construire une équipe qui dispute la victoire sur tous les matchs indépendamment de l´adversaire.

Quel style de joueurs recherchez- vous particulièrement pour apporter une véritable valeur ajoutée à la sélection ou préparer les lions de demain ?

Le secret c’est l’âme du succès, mais ce que je peux vous dire, c’est qu’on recherche des joueurs qui nous apportent ce que l´on n’a pas en ce moment avec d’autres caractéristiques.

Ainsi quels seront les prochains chantiers prioritaires pour vous au sein de cette équipe ?

Chantiers ??? Je suis entraineur de football je ne suis pas entrepreneur (hahahahahaha)

Le Président du Comité de  normalisation, Me Dieudonné Happi avait échoué dans sa quête  de faire revenir dans la tanière des joueurs qui apporteraient une véritable valeur ajoutée à notre sélection, comme Nicolas Nkoulou de Torino ou Joel Matip de Liverpool qui brillent avec leur club respectif. Que comptez-vous faire pour réussir à ramener ces joueurs  pour la CAN 2021 à la maison ?

 Les portes de la sélection sont ouvertes à tous les joueurs camerounais, qui veuillent représenter le pays et porter ce maillot avec fierté. Ce sont des joueurs confirmés et qui n’ont pas besoin d’apprésentation, leurs valeurs parlent pour eux,  nous sommes tous envieux d’avoir les meilleurs avec nous, donc le futur nous le dira.

Quels sont les rapports que vous entretenez avec la Fédération camerounaise de football, sachant qu’elle s’est montrée un peu frileuse au départ par rapport à votre recrutement ? Est-ce que vous êtes satisfait des conditions de travail jusqu’à présent car vous avez eu une réunion de bilan de coordination des lions à votre retour de Kigali à la FECAFOOT? 

Nous avons de rapports de respect et  normaux de travail, d’échange, de compréhension pour l’amélioration des conditions et l´organisation. Nous allons tous dans le même sens et travaillons ensemble pour un Cameroun plus fort et compétitif.

Quelle image  voudriez-vous que les camerounais gardent de votre passage à la tête des Lions Indomptables ?

Comme une personne simple, honnête, travailleur, professionnel qui s’est dédié corps et âme aux projets des Lions Indomptables. Et bien sûr, le souhait est d´écrire notre nom en or sur l’histoire du Cameroun.

Votre mot de fin.

Ce que je souhaite dire a tout camerounais, c´est que l’union fait la force, tout le monde veut la même chose, la victoire donc soyons différent, soyons unique, soyons fier.

«Comme un symbole ardent de foi et d´unité, que tous tes enfants du nord au sud, de l´est a l’ouest soient tout amour, te servir que soit leur seul but, pour remplir leurs devoir toujours»

Tout est dit dans l’hymne nationale, à nous tous de le pratiquer. Nous voulons que le peuple se revoie dans les lions et nous travaillons  corps  et âme pour cela.

Please follow and like us:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Résultats

Cameroun3:0Comores

Classement

PosTeamPWGDPts
100411
200211
30015
40005