LIONNES INDOMPTABLES : Ngo Ndom inquiète, Enganamouit plonge !

 

 

A deux mois de la Coupe du Monde en France (07 Juin – 07 Juillet 2019), l’état de forme des joueuses susceptibles de faire partie de la sélection finale est de plus en plus scrutée. Des interrogations planent actuellement sur les cas de la gardienne de but titulaire Annette Ngo Ndom et de l’attaquante vedette des lionnes indomptables, Gaëlle Déborah Enganamouit. Deux cadres de l’effectif d’Alain Djeumfa.

 

Pour faire un parcours similaire à celui de  2015 au Canada, les lionnes indomptables devront être au top collectivement et individuellement. Mais depuis peu, certaines joueuses cadres de l’équipe enchainent de piètres performances individuelles. Le sélectionneur  Alain Djeumfa s’en est lui-même aperçu lors du récent match face à la Croatie. Alors quelle attitude va-t-il adopter face à ses joueuses en baisse de forme continuelle ?

 

Ngo Ndom, rempart ou dernier rempart ?

 

La question se pose avec acuité. Tant la dégringolade de la gardienne titulaire des lionnes indomptables est de plus en plus spectaculaire. En témoigne encore sa bourde de jeudi dernier face à la Croatie (sur le but du 1-1). Une faute de main qui est de plus en plus récurrente chez la joueuse de 33 ans (en témoigne la dernière CAN au Ghana). Ngo Ndom est clairement en deçà de son niveau, elle qui a pourtant été sacrée meilleure gardienne africaine  lors de deux CAN successives (2014, 2016). Depuis ce moment, Annette Ngo Ndom ne rassure plus. Est-il venu le moment de donner sa chance à l’une de ses remplaçantes ? Pourquoi pas. L’on a l’impression qu’il y’a un gouffre entre Ngo Ndom et ses doublures, ce qui était vrai par le passé. Aujourd’hui, l’écart pourrait s’être resserré. Pour en avoir le cœur net, il faut donner l’occasion à Marthe Ogmahan ou Adrienne Mambingo Mambingo dans les prochains matchs amicaux internationaux avant la Coupe du Monde. Il est clair qu’aujourd’hui Ngo Ndom n’est plus que l’ombre d’elle-même. Le staff technique des lionnes devrait s’en préoccuper urgemment.

 

Enganamouit n’a plus la tête au foot

 

Impliquée dans des projets caritatifs, publicitaires et autres depuis son titre de meilleure joueuse africaine de l’année (en 2015), Gaëlle Deborah Enganamouit s’éloigne de plus en plus du terrain (et des buts). La preuve, elle vient de quitter le groupe à la veille de la finale du Tournoi Internationale de Chine. L’adversaire chinois aurait pu lui servir de baromètre quant à son niveau réel (Se frotter à ce qui se fait de mieux dans le continent asiatique). Non, elle doit balader le trophée de la Coupe du Monde féminine au Cameroun du 08 au 09 Avril. Se balader semble devenu le hobby favori de l’attaquante de 26 ans qui vient de mettre un terme à son contrat à Malaga après deux mois (et deux apparitions en Liga, 0 but). Depuis 2015, Enganamouit a fait la Chine (minée par une vilaine blessure), une année sabbatique, puis la Norvège en 2018 (15 matchs, 5 titularisations, 4 buts), avant l’Espagne cette année. Depuis le Canada (soit 3 ans et demi), Gaëlle tourne à 5 buts toutes compétitions confondues (sélection et club). Très peu pour son statut. Il y’a urgence à redevenir un sérial buteur qu’à rester une égérie au détriment des performances.

Alain Djeumfa doit prendre ses responsabilités et leur rappeler ce qu’on attend de la double gardienne africaine de l’année (Ngo Ndom) et du seul ballon d’Or de l’histoire du football féminin camerounais (Enganamouit), quitte à sévir.

 

Par Marc CHOUAMO

Please follow and like us:

Résultats

Cameroun3:0Comores

Classement

PosTeamPWGDPts
100411
200211
30015
40005