Pr William Ngatchou : « Joel Tagueu présente une petite anomalie cardiaque »

Médecin des Lions Indomptables, il explique le problème de santé qui a été à l’origine de la disqualification de l’attaquant des Lions Indomptables, Joël Tagueu pour la CAN Egypte 2019.

La nouvelle vient de tomber, Joël Tagueu ne pourra pas participer à la CAN. De quoi souffre-t-il exactement ?

Effectivement, c’est une mauvaise nouvelle dans la tanière, le joueur Joel Tagueu présente une petite anomalie cardiaque. En effet, lors du bilan pré-compétition qui nous est imposé par la CAF, qui avait débuté dans son cas à Doha, on avait suspecté à l’échographie, une anomalie d’origine de l’artère coronaire droite. Cette anomalie a été confirmée par un coroscan qui a été réalisé hier ici à Ismaela. Avec un staff multidisciplinaire avec plusieurs cardiologues du sport, plusieurs radiologues, nous avons conclu que le risque de mort subite dû à cette anomalie était non nul. Par conséquent, le staff médical a décidé de le disqualifier pour la compétition.

Pourquoi ces examens-là ont été faits ici en Egypte et pas au Cameroun étant donné que vous dites que vous suspectiez déjà cette anomalie après les examens faits à Doha ?

Lorsque j’ai eu les résultats à Doha puisqu’ils sont tombés à un jour de notre départ et le centre dans lequel nous faisions les bilans ne disposait pas de coroscanner, nous avons directement programmé cet examen pour le Cameroun, à la clinique de la Cathédrale. Malheureusement, l’examen n’a pas pu être complété parce que le joueur s’est rendu à la Clinique de la Cathédrale et après deux heures de tentatives de réalisation de cet examen – c’est un centre qui a l’habitude de faire ce genre d’examen – malheureusement, à cause d’un problème technique, l’examen a dû être interrompu et nous avons donc directement reprogrammé cet examen dès notre arrivée en Egypte. Cela a été fait hier et malheureusement, le résultat tant redouté a été confirmé.

Y a-t-il moyen de corriger cette anomalie ?

Certes, il s’agit d’une mauvaise nouvelle. Mais dans la mauvaise nouvelle, il y a quand même une part de bonne nouvelle parce que cette anomalie est curable sur le plan chirurgical parce qu’on peut corriger l’implantation de cette artère. L’artère n’est pas malade, elle est juste mal implantée. Avec la chirurgie cardiaque, on peut ajuster le tir et pouvoir permettre au joueur, après une convalescence de reprendre son activité. Et vous devez savoir que malheureusement, il y a certains sportifs à qui on découvre des anomalies qui sont non curables et chez qui on doit décider de l’arrêt des sports de compétition… Il a eu la chance qu’on puisse diagnostiquer son problème cardiaque avant qu’il n’y ait un événement malheureux. Très souvent, la question que les journalistes et l’opinion publique nous pose, à nous les médecins du sport, c’est que comment se fait-il que vous faites les bilans tous les jours à des sportifs et que ces derniers s’écroulent quand même sur les terrains ? C’est que malheureusement, les bilans sont faits mais on peut passer à travers les mailles du filet. Donc, en l’occurrence, Joel Tagueu est joueur professionnel depuis sept-huit ans. Chaque année, il fait des échographies, il fait des électrocardiogrammes, mais on n’a jamais suspecté cela. Il a fallu que la cardiologue à Doha soit un peu plus perspicace et qu’elle m’appelle pour que nous confirmions ensemble qu’il y avait une implantation anormale. Et puis, nous avons fait notre travail et nous avons poussé les bilans et maintenant, ça nous permet de mettre le joueur à l’abri de ce risque de mort subite et de lui proposer un traitement dans les semaines à venir. Mais bien sûr, ça sera fait en concertation avec son club.

Cette mauvaise nouvelle arrive à la veille de l’entrée en compétition du Cameroun. Est-il possible de songer à un remplacement ? Avez-vous déjà entrepris des démarches dans ce sens au niveau de la CAF ?

Les démarches ont été entreprises. Déjà hier, à la vue des résultats préliminaires, j’avais déjà introduit une première procédure d’alerte, juste pour signaler au Secrétariat général de la CAF que nous avons un joueur qui pourrait avoir un problème mais que j’attendais la confirmation des analyses et des autres expertises le lendemain pour prendre la décision finale. Il y avait déjà une procédure d’alerte qui a déjà été faite hier, en accord avec le président et le secrétaire général de la Fédération. Dès que nous avons eu la confirmation ce midi, j’ai introduit la procédure finale qui confirme l’exclusion définitive du joueur et en demandant qu’il soit remplacé. Mais la décision finale ne nous revient pas. C’est maintenant la Commission médicale de la CAF, sur base du rapport circonstancié que j’ai fait et sur base du secrétariat général de la CAF qui vont prendre leur décision que nous espérons arriver d’ici ce soir.

Please follow and like us:

Résultats

Cameroun3:0Comores

Classement

PosTeamPWGDPts
100411
200211
30015
40005